le Chien d'Oysel

Le Chien d'oysel

Le chien est notre auxiliaire de chasse indispensable. D'ailleurs, un équipage comprend un oiseau, un chien et un fauconnier. L'équipage Provence Méditerranée a fait le choix principal de l'épagneul breton pour ses qualités affectives et son dévouement à son maître. Sa polyvalence sur la plume et le poil et son courage dans nos espaces naturels que ce soit en Camargue ou dans la garrigue fait de ce quêteur infatigable  aussi bien en haut vol comme en bas vol le compagnon canin idéal pour la beauté du vol. Cette exigence esthétique se détermine aussi par le choix du vol du chasseur et de la créance (gibier) choisie. Un chien leveur comme le springer sera utilisé pour une végétation plus fournie, notamment pour l'envol de la perdrix rouge tapie sous les chênes kermès ou les ronciers.

Notre équipage a également des chiens de grande quête comme le braque  pour les terrains plats que l'on trouve près du Rhône et en Espagne.

La quête du chien amène à l'action de chasse. Dans sa recherche,  notre complice doit garder le contact visuel ou olfactif  avec son fauconnier  car celui-ci doit se placer au meilleur endroit pour déclencher l'envol de son oiseau du poing  ou le piqué du faucon. C'est pourquoi le chien doit avoir un arrêt ferme permettant le placement des protagonistes. La perdrix étant le gibier le plus difficile, son envol se fait dès l'approche de l'autoursier.

Le chien reçoit dès lors l'ordre de bourrer ou bien le chasseur cherche lui-même l'envol du gibier selon la situation. Nous demandons  lors de son dressage une sagesse à l'envol toute relative, c'est à dire qu'il peut courir sous l'aile mais après l'oiseau. Ce geste, il est vrai peu académique,dans le dressage des chiens, est pour nous très important car après une très longue poursuite, il permet au chasseur au vol de retrouver rapidement son oiseau.

2017 crée par François Curial

  • Facebook Clean

Mention légales